Héritage

KAPOUDIA puise son essence et sa singularité de son origine, une ville éponyme de Tunisie au bord de la Médittéranée. Autrefois connue sous le nom de «Kaput Vada»,qui signifie point de départ et se comprend par la situation géostratégique de la ville, la Chebba son nom actuel était connue durant les invasions successives des Phéniciens, Romains et Byzantins comme la ville-mère du commerce de l’huile d’olive.

Depuis trois générations la famille Djeribi est propriétaire d’oliveraies et productrice d’huile d’olive.
C’est en 1930 que notre arrière grand-père édifia la première huilerie familiale traditionnelle.
Le concassage d’olives se faisait par des meules mises en rotation par des chameaux et la pression des presses résultait de la force des employés.

La première motorisation est intervenue en 1954. Elle utilisait un gigantesque moteur à roue et l’électricité provenait des dynamos tournant à l’aide d’un système de rotation par transmission. Les olives étaient alors broyées par deux pierres de granite. La pâte disposée ensuite dans des scourtins était placée dans des presses hydrauliques afin d’en extraire l’huile. Seule de l’huile de qualité Vierge était alors obtenue.

Vers les années 2000, les bienfaits de l’huile d’olive établis au-delà de la zone du pourtour méditerranéen.
Cette reconnaissance, pousse le directeur général de Kapoudia, le Docteur Ali Djeribi, à faire connaître l’huile tunisienne et ses saveurs. Ce souhait s’accompagne du développement d’une structure moderne et mécanisée.

Depuis 2005 la production est assurée par un système de chaîne continue, automatisée, respectant les règles d’hygiène et de pression à froid pour préserver la saveur fruitée de l’huile d’olive.

-->